Sélectionnez votre agence

Entretien avec l’ami des requins-baleines de Cabo San Lucas

About Cabo San Lucas

Un paradis situé au point de rencontre entre la mer de Cortez du Mexique et le Pacifique, Los Cabos est devenu synonyme de chique retraite côtière pour les célébrités d’Hollywood et les jet-setters du globe. 

La pointe sud de la péninsule de Basse-Californie regorge de complexes hôteliers et de spas, où les gens branchés se rendent pour relaxer, jouer au golf, se balader à dos de cheval et danser jusqu’à l’aube.

Mais Cabo San Lucas, c’est d’abord et avant tout… la mer. Les points d’intérêt signatures de Cabo sont décidemment la formation rocheuse El Arco, qui s’élève au-dessus de l’océan au « bout du monde », accompagnée des activités nautiques telles que le kayak, la planche à pagaie, la plongée en apnée et la plongée sous-marine dominent le mode de vie vacancier.


Cabo est le « tremplin » des visites et des excursions vers Cabo Pulmo, région qui abrite le parc marin national protégé du Mexique que l’on surnomme l’« aquarium du monde », et ses résidents les plus connus sont les énormes requins-baleines.  
On les appelle des « requins », mais ces gentils géants sont des organismes filtreurs totalement inoffensifs pour les humains. Le requin-baleine est le plus gros poisson au monde, pouvant atteindre une longueur de plus de 30 pieds et un poids de 20 000 livres. C’est de loin le plus grand être vivant qui ne soit pas un mammifère.  
Apercevoir un requin-baleine à l’état sauvage est un événement remarquable. À Cabo, les visiteurs peuvent se joindre à des excursions qui leur permettent de nager parmi ces incroyables créatures. La saison d’observation des requins-baleines se déroule d’octobre à avril, et c’est une expérience que jamais vous n’oublierez.
Nous avons demandé au plongeur et guide expert en la matière, Oliver Hernandez, de nous décrire l’expérience.  
 
Depuis combien de temps nagez-vous avec les requins-baleines ?  
« Ma première saison à nager avec les requins-baleines remonte à 2013. J’ai travaillé comme guide au sein de plusieurs compagnies touristiques depuis que je suis déménagé à Los Cabos en 2008. J’aime l’eau depuis que je suis tout petit, alors ce genre d’excursion était tout désigné pour moi. Lorsque j’ai appris qu’il y avait des excursions avec les requins-baleines ici-même, j’ai tout de suite su que je devais envoyer ma candidature pour devenir guide touristique. » 
  
Vous occupez un travail que sûrement beaucoup de gens envient. Qu’est-ce qui vous émerveille le plus dans ce que vous faites ?  
« Je me considère extrêmement chanceux de pouvoir nager avec ces incroyables animaux. C’est une expérience renversante. La toute première ‘observation’ d’un requin-baleine ici à Cabo n’a eu lieu qu’en 2006, et à l’époque, la plupart des gens n’avaient aucune idée que de nager avec eux pouvait être une excursion possible. Au début, nous n’avions que des excursions tous les trois jours, avec peut-être huit invités. À l’évidence, c’est une activité qui a explosé en popularité et nous avons dû rapidement mettre en œuvre un système pour éviter de déranger les requins. Aujourd’hui, il arrive souvent que des visiteurs soient sur une liste d’attente, car nous nous déplaçons avec un maximum de 14 bateaux par excursion pour éviter de trop stresser l’animal ou le rendre inconfortable. Je suis fier de ce que nous avons accompli en si peu de temps pour répondre à l’augmentation soudaine de la demande, tout en respectant les besoins des animaux sauvages. 
 
Comment l’industrie touristique en milieu marin et ses protocoles ont-ils évolué? 
« J’ai personnellement pu constater de nombreux changements depuis mon arrivée, et tous sont pour le mieux. Différentes règles et restrictions ont été mises en place au fil des ans et elles sont toutes inspirées du désir de faire vivre la meilleure expérience possible aux visiteurs ET aux animaux. Je suis confiant et fier de dire que Los Cabos prend toutes les précautions nécessaires pour naviguer et nager de manière respectueuse et de manière que les gens puissent cultiver leur amour pour les requins. J’ai l’impression que, depuis nos débuts, nous avons fait preuve de respect et d’une grande attention envers cette espèce marine et c’est extraordinaire. »  
 
Vous travaillez avec les requins-baleines presque tous les jours. Quelle est la chose la plus importante ou la plus intéressante que vous ayez apprise?  
« Pour ma part, qu’il s’agisse du requin-baleine ou toute autre espèce qui vit dans l’océan, l’attention portée à leur bien-être et la persévérance sont très importantes. Il est primordial de respecter l’océan et ses animaux, et je crois qu’en persévérant, on aide à maintenir en vie ce sentiment d’émerveillement qui vient m’habiter chaque fois que je plonge à leur rencontre. Contrairement à un zoo, par exemple, ces animaux ne sont pas là pour nous divertir; nous entrons dans leur maison et leur demandons humblement de partager un moment avec eux. Nous devrions toujours être reconnaissants pour la possibilité qui nous est offerte d’interagir avec ces êtres vivants dans leur habitat. »  

 
Quel est le secret pour constamment savoir où se trouvent ces fascinants animaux et les présenter aux invités?  
« C’est un vrai travail d’équipe. Le capitaine, Jorge, semble savoir instinctivement où positionner le bateau. En tant que guides, nous sommes dans l’eau à surveiller simultanément la position de chaque invité et chaque requin-baleine. Les jours où il s’avère plus difficile de les repérer, nous réussissons à connaître approximativement leur position en observant le flux des vagues et la « trace » qu’ils laissent dans l’eau en nageant. Lorsque le capitaine en aperçoit un depuis le bateau, il le communique aux guides et nous dirige dans la bonne direction. »  
 
Bien que le requin-baleine soit un animal filtreur docile, il y a tout de même des gens qui sont réticents à nager avec un requin. Que diriez-vous à un invité qui semble hésiter à aller dans l’eau avec eux?   
« La bonne nouvelle c’est que si vous n’êtes pas un plancton, vous n’êtes pas sur le menu. Les requins-baleines sont doux et vous respecteront aussi longtemps que vous respectiez leur espace. Nous demandons aux invités de ne pas entraver leurs mouvements et de leur laisser la voie libre pour éviter qu’ils ne se sentent stressés. Lorsque vous vous trouvez dans l’eau, avec n’importe quelle espèce vivante, la clé est de se fondre à l’environnement. Dès que vous commencez à sauter hors de l’eau ou éclabousser excessivement votre ami, par exemple, les requins vont sentir les vibrations et les mouvements de l’eau, et évidemment, ils s’éloigneront au lieu de s’approcher. La clé pour vivre une bonne expérience avec les animaux est de rester calme et de ne pas interférer avec la nature. Qu’il s’agisse de requins-baleines, de dauphins ou de requins-marteaux, tous réagiront à votre présence en restant calme eux aussi. »

Quels sont certains de vos souvenirs les plus marquants en tant que guide? 
« Une invitée s’est déjà fait érafler la peau par un requin-baleine en nageant à ses côtés. La peau d’un requin-baleine est comparable à du papier abrasif, alors elle est restée sous le choc. Lorsqu’il y a beaucoup de requins à la fois dans l’eau, vous devez parfois vous transformer en matador. Un jour, je suivais un groupe et j’ai senti une présence à mes côtés, alors je me suis tourné pour constater que je me trouvais juste devant l’immense bouche ouverte d’un requin-baleine qui venait vers moi. J’ai dû me replier sur moi-même, comme une tortilla, et me laisser flotter à la surface de l’eau en attendant que l’animal passe. J’ai pu sentir sa nageoire glisser entre mes jambes. Ça peut arriver plus d’une fois, car les requins sont partout. C’est ce qui rend l’expérience si amusante. »

Photos du haut, au centre: Getty
Photo en bas de page: Visit Los Cabos

#rêvezetvoyagezbientôt

© BestTrip.TV/Influence Entertainment Group Inc ou détenteur de droits. Tous droits réservés. Vous êtes autorisé à partager le contenu de cette page, mais sa publication, diffusion, réécriture ou redistribution est interdite. 


Hâte de partir?
Recevez nos meilleures offres par courriel!

check